CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Signature d’un accord sur le thème de l’eau entre la Communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée et la Ville d’Ōno, département de Fukui

Ōno, un modèle original de ville d’eau

Située dans la partie est du département de Fukui [photo 1], la ville d’Ōno est un bassin entouré de belles montagnes culminant à plus de 1000 mètres, parmi lesquelles le mont Arashima-dake, l’une des 100 plus célèbres montagnes du Japon.

Ōno constitue au Japon un modèle original de ville d’eau. Des fontaines appelées o-shōzu [photo 2] se rencontrent ici et là, partout dans la ville. shōzu signifiant « eau pure » est précédé du préfixe honorifique « o ». 70 % des foyers sont équipés d’une pompe permettant de prélever directement l’eau à partir la nappe phréatique. Cette eau potable est utilisée pour satisfaire tous les besoins domestiques.

L’abondance des réserves en eau jusqu’aujourd’hui résulte des efforts conjugués des habitants et de la municipalité pour veiller à la préservation de la nappe phréatique. La conscience de la valeur de l’eau comme ressource essentielle est née durant la période de haute croissance. L’industrialisation et le changement des modes de vie ayant entraîné une forte hausse de consommation, quelques puits domestiques et fontaines vinrent à se tarir. Les habitants qui jusqu’alors utilisaient l’eau sans compter comprirent que, loin d’être un bien inépuisable, c’était un don inestimable de la Nature.

大野市 ono map 大野市 お清水湧水地

Photo 1 : Ville d’Ōno, département de Fukui

Photo 2 : Un point d’eau O-shōzu

 

« Carrying water project » : relier les hommes en transmettant le respect de l’eau 

Dans le double objectif de stimuler la vitalité de la région et de la valoriser, la ville d’Ōno a initié un projet baptisé « Carrying water project » visant à mettre en place des actions en faveur d’une gestion éclairée de l’eau. Les habitants d’Ōno étant imprégnés d’un profond sentiment de gratitude envers l’eau et ses bienfaits, le choix du thème de l’eau allait de soi.

Ce projet nourri de l’expérience locale reflète dans sa démarche l’ « esprit du yui », à savoir l’esprit d’entraide hérité des anciens. Les coopérations sur le thème de l’eau ont amené la ville à tisser des liens avec les régions voisines et même au-delà des frontières du Japon. La ville d’Ōno apporte par exemple son soutien au Timor oriental qui est, en Asie, le pays souffrant le plus sévèrement d’un manque d’eau potable. Grâce à des fonds collectés auprès de la population et des entreprises, des équipements d’assainissement et d’adduction d’eau sont en cours d’installation.

 

Signature d’un accord en France avec la Communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée

En novembre 2017, dans le cadre d’une mission de promotion internationale du « Carrying water project », une délégation de la ville d’Ōno s’est rendue en France, l’un des pays les plus à la pointe dans le domaine de la gestion de l’eau. Grâce au soutien de l’ambassade de France au Japon et du Ministère de la transition écologique et solidaire, la délégation a pu présenter les grandes lignes du projet aux organisations publiques et aux entreprises françaises (photo 3).

Lors de ce voyage, de fortes affinités se sont nouées avec la Communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée. Le 15 mars 2018, Gilles d’Ettore, Maire d’Agde et Président de la Communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée est venu au Japon pour la signature d’une déclaration d’intention de coopération sur le thème de l’eau (photo 4).

C’est le premier partenariat conclu à l’échelle des collectivités à venir s’inscrire dans le sillage de l’ « Accord de coopération pour une société bas carbone » signé entre les gouvernements français et japonais en 2015, lors la COP 21.

 

大野市 フランス訪問写真

大野市 覚書署名式大野市エロー地中海都市圏共同体

Photo 3 : Visite de la brasserie « Les larmes du Levant », première brasserie de saké japonais installée en France

Photo 4 : Avec Gilles d’Ettore, maire d’Agde, président de la Communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée, lors de la signature de l’accord sur le thème de l’eau

  

Développements en perspective

L’accord signé avec la Communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée a mis en place le socle d’une coopération sur le thème de l’eau, dont les modalités seront précisées au fil de rencontres ultérieures.

D’autres interlocuteurs rencontrés durant le voyage effectué en France fin 2017 ont par ailleurs exprimé leur souhait d’un rapprochement avec la ville d’Ōno. La ville espère vivement que ces accords potentiels ne tarderont pas se concrétiser.