CLAIR PARIS a été créé en octobre 1990 pour représenter les collectivités locales japonaises en France.

A+ A A-

Grand débat entre administration et citoyens sur les choix d’investissement en matière d’infrastructures publiques

Un processus décisionnel revu et corrigé pour prendre en compte l’avis des citoyens sur les besoins locaux

Au Japon, la mise en œuvre d’un projet d’investissement public passe par les étapes suivantes : l’administration choisit et met en forme un projet. Elle le publie ensuite pour en informer les citoyens concernés.

Pour ce qui est de la gestion des finances locales et de l’intérêt public, ce processus décisionnel a le mérite de prioriser des investissements efficients. Les citoyens regrettent toutefois le manque de transparence dans l’élaboration des projets, l’absence de dialogue participatif, et une prise en compte insuffisante des réels besoins du territoire. Ainsi, en raison de la difficulté à obtenir l’adhésion des administrés, depuis un certain temps, la mise en œuvre des projets tend à prendre du retard. Il s’ensuit que la satisfaction des citoyens est en berne, qu’ils soutiennent ou non le projet.    

Situé à deux heures en voiture de Tōkyō, occupant une position relativement centrale dans l’archipel japonais, le département de Gunma a conduit une réflexion pour pallier les inconvénients liés au processus jusque-là en vigueur en matière de projets d’aménagement et d’infrastructures. Dans une démarche radicalement novatrice, le département a pris le parti de favoriser la concertation avec les citoyens non plus en aval, mais en amont. Il résulte de cet assouplissement du processus décisionnel, une plus grande transparence, une meilleure prise en compte de l’avis des citoyens, et au final, des investissements publics plus en phase avec les besoins ressentis par la population.

Nous vous invitons à découvrir l’initiative lancée par le département de Gunma pour réformer le processus d’élaboration des projets publics.  

 

説明会 2